Kristin Skees

KSkees_Gannons_big

Chacun connait la désagréable sensation éprouvée lorsqu’on enfile un pull trop petit : les manches trop serrées, le trou pour le cou trop petit nous oppressent, nous étouffent, nous emprisonnent. Mais qu’en serait-il si nous nous rendions compte, enfilant avec confiance le vêtement, que celui-ci n’a pas d’issue du tout ?!

C’est avec cette sensation que l’artiste américaine Kristin Skees cherche à jouer. Son travail porte sur une illustration absurde et drôle des relations humaines et de la limite parfois très étroite entre l’amour et l’étouffement. Son processus créatif n’est, lui non plus, pas dénué d’humour puisqu’elle a commencé ces séries de portraits, intitulées Husband Cozies et Cozy Portraits, juste après son mariage. Elle photographie des couples puis des membres de sa famille pour lesquels elle conçoit un « pull » et une mise en scène reflétant la personnalité de chacun. Ainsi cette œuvre sur les rapports claustrophobiques ne touche pas que la photographie mais évoque également le travail traditionnel des femmes et la culture contemporaine du Do It Yourself.

screen-shot-2012-01-07-at-8-31-24-pm

KristinS11

Bill_the_librarian,_36_X_24ins_digital_print_on_rag_paper

Amy_&_Kelly_image_size_24_X_36

source texte et photos : http://kristin.skees.net/
Publicités

2 Commentaires

  1. Amusant comme travail… plein d’allusions ! 😉

  2. La vue des photographies me rend claustrophobe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :