Les fourmis d’Argentine

photo

Entomophobiques – phobiques des insectes – et myrmécophobiques – phobiques des fourmis -, je vous invite à ne pas lire cet article. Il s’agit en ce début d’année de faire connaissance avec la fourmi d’Argentine, ou encore linepithema humile, cet insecte charmant et vicieux qui nous colonise en silence.

 images

C’est au détour d’un reportage sur Arte – fabuleuse chaine au demeurant – que j’ai fait pour la première fois leur rencontre officielle. Insecte originaire d’Argentine – vous vous en doutiez un peu, non ?! – long de 2 à 3 mm, elle a été exportée dans les régions aux climats méditerranéens par commerce fluvial lors du siècle passé. Les caractéristiques de ses colonies sont peu communes et en font des adversaires redoutables lors d’affrontements avec les fourmis endémiques. En voici les détails :

* Elles possèdent tout d’abord, non pas une reine comme les autres espèces, mais plusieurs ce qui permet un agrandissement de la colonie bien plus rapide que pour les autres espèces, et une non-extinction de la colonie en cas de mort d’une reine ;

* Elles s’accouplent en sous-sol, protégées des prédateurs.

* La colonie déménage très facilement – moins de 10 minutes – si les conditions environnementales changent (inondation, tempête, etc…) ;

* La colonie se scinde en deux lorsqu’une fourmilière est surpeuplée. Une reine quitte le nid d’origine, accompagnée d’une partie des ouvrières et fonde une autre colonie hors du territoire de ces premières.

* Les colonies sont liées entre elles. Si une fourmi d’Argentine vivant en Italie rencontre une fourmi d’Argentine vivant en Espagne, elles se verront comme des fourmis issues d’une même colonie, une super-colonie. La plus grosse des super-colonie de fourmis d’Argentine connue s’étend sur plus de 6000 kms soit six fois la France d’est en ouest.

attque2

Tous ces éléments différent des autres espèces et en font une des espèces les plus puissantes et les plus dévastatrices du règne micro-animal. Leur progression dans le monde ressemble aux temps des colonisations avec des dates phares :  1868 Buenos Aires, 1891 Amérique, 1908 Afrique du sud, 1917 Australie, 1920 France (sud), 1960 Espagne, 1967 Italie, 1990 France (Nord), 1993 Asie. Les chercheurs considèrent que la seule population comparable en étendue est celle de la société humaine.

attque

Et comme le disait Werber dans Les fourmis en 1991 : « Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d’individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires… Ses armes aussi. Terriblement destructrices ».

Sources Textes & Photographies :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Linepithema_humile

http://fourmisite.e-monsite.com/pages/dossier-special/dossier-special-les-fourmis-d-argentine.html

http://www.sur-la-toile.com/article-7512-Les-fourmis-d%92Argentine-colonisent-la-planete-.html

http://www.cosplayforum.com/viewtopic.php?f=18&t=20029

http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Fourmis_%28Werber%29

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s