Victor Enrich, déformation professionnelle

Stitched Panorama

Avant d’être reconnu en temps qu’artiste, Victor Enrich était infographiste, réalisant pour des bureaux d’architecture, des perspectives réalistes de bâtiments imaginaires. Il fait aujourd’hui le chemin inverse, photographiant des bâtiments existants et leur insufflant, plus ou moins insidieusement, un grain de folie.

Certaines de ses perspectives, d’un réalisme saisissant, semble de prime abord être de banales photos d’immeubles communs. Au premier regard, tout semble normal… Puis, tout à coup, nous saisissons la supercherie, qui nous parait alors aveuglante. Une inversion, un décalage, une modification de la perspective nous ont trompés et faits basculer dans le surréalisme.

Une autre partie de son travail, plus spectaculaire mais toujours réalisée suivant la même technique, montre ouvertement l’extravagance de l’imaginaire d’Enrich. Et c’est avec une certaine ironie qu’on croit reconnaitre certains projets ou inspirations, bien tangibles, amincissant encore la limite entre réel et imaginaire (Opéra/Cube Orange et VEF Remont/Umbrella).

Stitched Panorama

Les symptômes de la rébellion, Victor Enrich

Stitched Panorama

Thon, Victor Enrich

Stitched Panorama

Manuela est en retard, Victor Enrich

Stitched Panorama

Défense, Victor Enrich

010_006LOOPING_01_BOXMETA

Looping, Victor Enrich

Stitched Panorama

Opéra, Victor Enrich

Le-Cube-orange-a-la-Confluence_visuel_fond

Cube Orange, Siège société Cardinal, Jakob + MacFarlane, Lyon.

009_005REMONTS_01_BOXMETA

VEF Remonts, Victor Enrich

3816_Umbrella

Umbrella, Eric Owen Moss, Culver City, Californie.

sources texte : http://victorenrich.com, NAMIAS O., « Victor Enrich, la contamination du monde réel par le monde virtuel », D’A, 2012, n°210, p. 14-19.
source photos : http://victorenrich.com
Publicités

2 commentaires

    1. La photo du Cube Orange ne contient pas de supercherie. Il s’agit simplement d’une comparaison avec le photo-montage « Opera » de Victor Enrich, montrant que ses créations extravagantes et imaginaires ne sont finalement pas si éloignées des constructions contemporaines.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s