Eiko Ojala

Landscape2

Tel Edward aux mains d’argent, Eiko Ojala manie les ciseaux comme personne. Cet illustrateur estonien se plait à travailler le papier comme les premiers imprimeurs, l’encre : chaque couleur est une nouvelle couche. Toute la force de ces dessins, volontairement naïfs, est donnée par cette superposition de simples feuilles et par l’ombre formée par l’écart laissé entre elles. Ces ombres sont travaillées comme des pleins et des déliés, leur profondeur donnant plus ou moins de relief au dessin. La découpe et les illustrations sont entièrement réalisées à la main, seules certaines ombres, impossible à réaliser par l’assemblage du papier, sont imprimées directement dessus. Parfois, comme dans ses représentations de nus ou de montagnes, la maîtrise des ombres est telle que la couleur n’a plus d’importance, seule la découpe, magistrale, suffit à faire naître le dessin et à nous émouvoir.

Aujourd’hui Eiko Ojalaes s’illustre dans de nombreux domaines tels que les campagnes de publicité, les illustrations pour divers magazines ou journaux et en particulier le New York Times, les couvertures de livres ou encore la publication de ces travaux personnels.

Landscape4

Landscape1

portree1

c430a76aa707bfaead883c91c11e9839

nu

mets2-543x1024

mets1

3

Porgand

untitled

Source texte et photos : http://www.ploom.tv/.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :