Saul Bass

56170

Mardi dernier, Google mettait à l’honneur Saul Bass à l’occasion de son 93e anniversaire (fictif puisqu’il est mort depuis 1996…). Curieuse et interpelée par la petite vidéo mise en ligne sur la page d’accueil du moteur de recherche, je décidais d’en savoir plus sur l’homme en question…

Saul Bass est un graphiste américain, auteur de nombreux génériques et affiches de films. Né en 1920, il commence sa carrière comme publicitaire, en particulier dans la conception de logos. Il fonde rapidement sa propre agence et participe à la conception d’affiches de films. Par ce biais il rencontre le réalisateur Otto Preminger qui lui demande de travailler sur le générique de ses longs-métrages, en plus de la campagne de promotion. Il réalise pour lui celui de Carmen Jones puis celui de L’Homme au bras d’or qui lui permet d’être reconnu comme le maître du genre. Pour la première fois, les projectionnistes ouvrent les rideaux de l’écran avant le début du générique, jusqu’alors toujours fermés tant ces derniers étaient ennuyeux. La qualité et l’originalité de ce travail permettront à Bass de travailler avec Preminger sur 10 autres films et de collaborer avec de nombreux réalisateurs tels qu’Alfred Hitchcock, Stanley Kubrick ou Martin Scorsese.

Par son style et sa conception des génériques, Saul Bass a su révolutionner ce domaine du cinéma. Il donne au générique une dimension narrative et artistique en allant au-delà de sa seule fonction informative. Il les conçoit comme des courts métrages introductifs à l’histoire, permettant de camper l’ambiance du film à suivre, de présenter les personnages ou de résumer l’intrigue. Pour lui, le générique fait partie intégrante du film et doit permettre aux spectateurs de plonger dans la narration dès les premières images.

Ses dessins portent un trait particulier, dont les origines remontent à ses études d’art, durant lesquelles il découvre le Bauhaus et l’esthétique moderniste. Ces influences le suivront tout au long de sa carrière (grande sobriété du trait, formes découpées sur fond uni noir ou d’une couleur forte, typographie brisée) et feront de lui un précurseur en matière de communication cinématographique. A cette époque, les affiches de cinéma ne sont que des montages de photos du film et des acteurs vedettes. Saul Bass révolutionnera la publicité des films en la concentrant  sur la représentation stylisée d’éléments clés de l’histoire. Cette conception originale, basée, comme un logo, sur la symbolique du film, permettra à son style de d’être facilement reconnaissable et souvent repris par la suite.

saul-bass-the-shining-film-poster-1 Saul-Bass-post-16 Saul-Bass-post-9 Saul-Bass-post-8 Saul-Bass-post-6 Saul-Bass-post-3 Saul-Bass-post-1 rear window  1955 The Man with the Golden Arm 1 1953 Stalag 17

exodus

Sources photos et texte : http://www.imdb.com/name/nm0000866/, http://fr.wikipedia.org/wiki/Saul_Bass.
Publicités

2 Commentaires

  1. bravo pour l’ensemble de ton blog… je te suis depuis peu et je trouve tes posts de qualité! J’édite moi aussi un blog depuis peu, n’hésite pas à venir me lire! ++ ZAK

    • Merci pour cet agréable commentaire ! Saches que nous sommes deux à rédiger ce blog, et nous nous alternons tous les deux jours. Dans tous les cas, nous ne manquerons pas de découvrir ton blog prochainement. En espérant que tu passes encore de bons moments à nous lire, à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :