Yoko Ono

art_223_photo_bg

La femme de John Lennon ne s’est jamais contentée d’être de femme de… Yoko Ono a su nous surprendre maintes et maintes fois au cours de sa longue vie et réitère l’évènement aujourd’hui à travers deux œuvres présentées en ce moment et ce jusqu’au 05 Janvier 2014 à la biennale d’art contemporain de Lyon – biennale dont nous avons déjà présenté une oeuvre dans cet article. Mais revenons à Yoko Ono. La première oeuvre que j’ai découverte est la plus récente (2013). Cette œuvre vous donne à voir un sein et son téton ainsi qu’un sexe féminin, et ceci en grands formats, annoté en bas de photographie du titre de l’exposition : My mummy is beautiful traduit littéralement Ma maman est belle. Connaissant peu de personne appréciant de parler du sexe de leurs parents, le choc est parfois violent. A cela s’ajoute la possibilité de revenir chez soi avec le badge du sexe de sa mère ou encore le badge de son sein. Mais ceux-ci ne s’arrachent pas… Étrange. Yoko Ono nous pousse dans nos retranchements. Nous sommes gênés. Ne parlez pas de nos mères.

art_223_photo2_bg

art_223_photo3_bg

Toujours dans le rapport au corps et la gène qu’il procure parfois, la seconde œuvre m’a mise franchement plus mal à l’aise. C’est une œuvre de 1965 intitulée Cut Pieces. Le concept ? L’artiste se trouve assise par terre sur scène. Chaque personne du public est invitée à se munir de la même paire de ciseau pour venir découper un morceau des vêtements que Yoko Ono portent. Celle-ci ne bouge absolument pas durant toute la scène, jusqu’à se retrouver totalement nue. Lors du visionnage de la vidéo, j’ai vécue cette performance comme un viol de sa personne. Comme un acharnement des Hommes – comprenez humanité – sur son corps. Il était insupportable de rester ainsi à visionner ces évènements. De plus, le fait qu’elle soit assise au sol et non sur une chaise, laisse un désagréable sentiment d’abus. J’étais bien impuissante… C’est une vidéo très forte que je vous invite donc à visionner ci-dessous ou à la Sucrière. Ci-dessous, vous retrouverez également quelques photographies issues du film.

art_224_photo_bg

art_224_photo2_bg

art_224_photo4_bg

Sources Textes, Vidéos & Photographies

http://www.biennaledelyon.com/fr/edition-2013/expo-internationale/artistes/yoko-ono,50.html

http://www.youtube.com/watch?v=lYJ3dPwa2tI

http://www.tribunedelyon.fr/?agenda/culture/expositions/40309-biennale-2013-my-mummy-was-beautiful-de-yoko-ono

http://culturebox.francetvinfo.fr/biennale-dart-contemporain-de-lyon-racontez-votre-reve-dete-a-yoko-ono-141675

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yoko_Ono

Publicités

6 Commentaires

  1. Very nice ! Information partagé sur mon facebook 🙂

  2. je me suis moi aussi retrouvée gênée devant cette vidéo… j’ai regardé 2seconde & j’ai juste jeté un oeil aux photos. En revanche, munie d’un crayon de papier je suis allée écrire sur le mur à quel point ma mommy à moi était fantastique 🙂

  3. On peut dire que Yoko Ono sait mettre mal à l’aise !

  4. Pingback: LYON, LA BIENNALE & L’ART CONTEMPORAIN | ANDY CURLY

  5. Pingback: LYON, LA BIENNALE & L’ART CONTEMPORAIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :